SE FAIRE RAPPELER
Laisser nous vos coordonnées

CONTACT
IMMEDIAT
7j/7 de 8h00 à 22h00

09 70 13 00 00

Appel
immédiat


La fabrication du vitrage automobile expliquée en 3 min.

Pare-brise, vitres latérales, lunette arrière, rétroviseur… Les vitres occupent une grande surface de nos véhicules. Pour une question de sécurité évidente, les verres utilisés pour les automobiles ont une grande résistance. Mais comment sont-ils fabriqués ?

D’où vient le verre ?

Commençons par un petit rappel de base : le verre est fabriqué à partir de sable, de carbonate de soude, de calcaire et de calcin. Ce mélange est chauffé à 1600°C afin de le faire fondre et posé au-dessus d’un bain d’étain. La feuille de verre est ensuite passée dans un tunnel de refroidissement.

Du verre trempé pour les vitres latérales

Nous retrouvons cette feuille de verre qui va subir quelques transformations. Un objectif : améliorer sa qualité. Elle va être taillée, travaillée, sérigraphiée, bombée, chauffée à 650°C, traitée, puis refroidie par jets d’air. Les vitres latérales sont donc en un verre dit « trempé », qui résiste aux chocs.

Quid de la lunette arrière chauffante

L’hiver votre lunette arrière se charge de dégivrer la glace. Elle fait le travail à votre place, normal. Mais comment ? Lors de sa fabrication, un réseau chauffant est apposé et ensuite recouvert. La feuille de verre reprend ensuite le même cursus que celle d’une vitre latérale. Mystère résolu.

Le pare-brise: un vitrage à part

Il y a une trentaine d’années, les véhicules étaient entièrement équipés de verre trempé. Depuis 1983, le verre feuilleté est devenu obligatoire pour le pare-brise. Il est donc composé de plusieurs feuilles de verre classique qui sont séparées par du film plastique PVB (butyral de polyvinyle). En cas d’impact ou de choc, le vitrage va se fissurer, s’étoiler, mais ne sera pas projeté dans l’habitacle.